Pères spirituels


Saint Thomas de Villeneuve, patron et protecteur de la Congrégation :

 

Saint Thomas de Villeneuve est né en 1488 en Espagne. Très tôt, il apprend de ses parents à aimer les pauvres et à les secourir. Étudiant, puis professeur, il enseigne la philosophie à l’université d’Alcala. Il mène une vie chrétienne exemplaire.
En 1516 il quitte tout pour suivre le Christ et entre dans l’Ordre des Ermites de Saint Augustin à Salamanque.
En 1544, malgré son refus, il est nommé archevêque de Valence. Dès lors, il se consacre entièrement à son Diocèse. Son zèle s’étend à tout et à tous.

En 1550, il fonde à Valence le Collége de la Présentation pour les séminaristes pauvres.

 

 

 

Convoqué au Concile de Trente, il ne peut s’y rendre à cause de sa mauvaise santé ; mais il invite les évêques de sa province à se réunir auprès de lui. Il leur remet ses travaux après en avoir discuté avec eux et les charge d’en exposer les différents points à l’Assemblée conciliaire. Par ce moyen, il exerce sur celle-ci une influence prépondérante.

 

 

Il veut, avant de mourir, se déposséder du bien qui reste à son usage. Il donne jusqu’à son propre lit à un pauvre et demande la faveur de mourir sur ce lit d’emprunt…

 

En 1555, il meurt épuisé après avoir accompli la réforme de l’Église dans son diocèse, donné l’exemple des plus hautes vertus, exercé la charité sous toutes ses formes. L’inscription sur sa tombe exprime les principaux aspects de sa vie : la prédication et le souci des pauvres.

Tous reconnaissent sa grande influence tant sur l’Ordre de Saint Augustin que sur le peuple de Dieu en général. Par son enseignement, sa prédication et les orientations qu’il donna comme supérieur et directeur spirituel, il fut un promoteur des études et de la spiritualité de son ordre.
Il est béatifié par le Pape Paul V le 7 octobre 1618. Ce pontife ordonne que le nouveau bienheureux soit représenté avec l’inscription : Bienheureux Thomas l’aumônier.

 

 

Quarante ans plus tard, il est canonisé par le Pape Alexandre VII, le 1 Novembre 1658. À cette occasion l’église paroissiale de Castel-Gandolfo est restaurée et dédiée au nouveau saint.
C’est pendant les fêtes de la canonisation de Saint Thomas de Villeneuve, que le Père Ange, religieux augustin à Lamballe (Bretagne), reçut l’inspiration de fonder la Congrégation des « Sœurs Hospitalières de Saint Thomas de Villeneuve » pour le soulagement des malades et des pauvres.

 

 

 

Saint Augustin :

 

Saint Augustin : sa vie, ses oeuvres….

La pensée de Saint Augustin (354-430), converti, évêque et passionné de vérité, a eu une influence considérable au cours des siècles jusqu’à nos jours . Beaucoup se réclament de sa spiritualité. Il est à l’origine de nombreux ordres. Saint Thomas de Villeneuve lui même, au 15ème siècle, était entré chez les Ermites de Saint Augustin. Deux siècles plus tard, Pierre Le Proust, futur Père Ange, notre fondateur, avait rejoint les Augustins à Poitiers.

Le Père Ange se met à l’école de ce grand Maître et décourvre son « commentaire de la première lettre de Saint Jean », véritable joyau de l’oeuvre augustinienne. Ici, Saint Augustin se fait le chantre de l’amour de Dieu « beauté si ancienne et toujours nouvelle ». « Dieu est Amour » sera le leit-motiv de la vie du fondateur. Il passera son existence à révéler cet Amour pour tout homme et le bonheur infini que Dieu réserve à chacun.